Accueil > Pièces auto > Plaquette de frein

Plaquette de frein

Comment fonctionnent les plaquettes ? Quand changer les plaquettes de frein ? Comment choisir vos nouvelles plaquettes ?

Principe de fonctionnement des plaquettes

Les plaquettes de frein équipent tous les véhicules munis de freins à disque. C’est une pièce d’usure dont le frottement contre le disque assure le freinage. Les plaquettes sont composées de 2 éléments :
  • un socle en tôle d’acier
  • un matériau de friction (garniture) composée de plusieurs éléments organiques ou métalliques. La composition implique des différences sur les performances, le confort ou le bruit lors du freinage.
paquette de frein
Plaquettes de frein avec indicateur d'usure et disque Ats

L’amiante est interdite dans la composition de la garniture des plaquettes depuis 1997. Elle est remplacée par des fibres de verre, de carbone, … Des composants additionnels comme le kevlar ou la céramique (très résitante à la chaleur) sont ajoutés à la garniture.
Moins dangereuses pour la santé, ces plaquettes sont aussi moins efficaces, plus bruyantes et moins endurantes.

Changement de plaquettes de frein

Les plaquettes de frein sont à changer tous les 20 000 à 40 000 kms à l’avant, 70 000 kms à l’arrière. Il faut régulièrement vérifier leur niveau d’usure si elles ne sont pas équipées de témoin d’usure couplé à un voyant d’alerte sur le tableau de bord : un capteur est incorporé dans la garniture et lorsque les plaquettes sont usées le contact ferme un circuit électrique, ce qui allume le témoin.

Une fois les plaquettes usées, il y a un risque très important d’endommagement des disques de frein et de perte de contrôle du véhicule. Le prix des disques est aussi beaucoup plus élevé que celui des plaquettes, il serait dommage de les détériorer !
Il est parfois difficile de contrôler l’usure des plaquettes sans démonter la roue (épaisseur de garniture minimum de 2mm). Une astuce consiste à vérifier le niveau du liquide de frein : si il est bas, c’est sans doute que les plaquettes sont usées.
Préférez les plaquettes de marque qui équipent les véhicules en première monte : Bendix, Bosch, Ferodo ou encore Valeo.
Plusieurs normes existent pour les plaquettes qui attestent de la qualité de freinage (tests routiers et en laboratoire) : norme R90 et norme 2002/78/CE. La chaleur dissipée peut par exemple atteindre les 800°C, il faut donc des produits très résistants et contrôlés.

Les plaquettes de frein sont à changer en cas de changement des disques, et il faut les changer sur les deux essieux (avant ou arrière, généralement 2 plaquettes par roue).
Une fois le changement effectué, mieux vaut « rôder » les plaquettes en faisant des freinages modérés pendant quelques dizaines de kilomètres : il y a en effet un risque de « vitrification » des plaquettes. De plus cela permet de bien remettre tout le système de freinage en pression et de laisser le temps aux plaquettes de bien se positionner dans les étriers.
Bien qu’il soit possible de changer soi-même les plaquettes de frein, mieux vaut faire appel à un professionnel de la réparation automobile. C’est en effet un élément de sécurité très important, mieux vaut éviter un mauvais montage.


Article rédigé par Nicolas Chevallier, publié le 07 septembre 2010, dernière modification le 07 septembre 2010
Mots-clés : plaquette de frein, plaquettes de frein

Contenu protégé par CopyScape